Témoignage d'André Malboeuf


André Malboeuf à Montréal. Photo: Ovni-Québec


Mme Malboeuf a décidé de raconter son aventure nocturne à son fils André, 24 ans. Constatant l'état d'agitation de sa mère, André s'est rendu compte qu'elle devait avoir subi une expérience très traumatique. Il est immédiatement sorti enquêter, d'abord en consultant les voisins, dont aucun n'avait rien vu ni entendu de particulier dans la nuit d'avant. Il lui a semblé que le dessus du toit de l'appartement vide de l'autre côté de la rue serait le prochain endroit le plus logique où aller. Malheureusement, il n'y avait aucun moyen de l'atteindre de l'intérieur.

Il n'a eu d'autre choix que de grimper l'escalier d'évacuation et faire son chemin à travers un vide de 2 mètres de large, en utilisant une échelle comme pont improvisé. Quand il a atteint le dessus de toit, il a été effrayé par ce qu'il a vu. Une couche circulaire de glace de 20 pieds de large couvrait une couche mince de neige. Il était évident qu'une certaine forme de la chaleur ait fondu la neige et que ce cercle avait de nouveau gelé plus tard. Cette feuille de glace était flanquée de deux plus petites zones ovales de glace à quelques pieds de distance, vraisemblablement créée par la même source de chaleur. Les couches de glace plus petites ont semblé être plates, tandis que la plus grande était visiblement enfoncée au centre, formant un cratère peu profond.

Passionné par cet indice d'un possible atterrissage d'OVNI, André a immédiatement appelé - Le Journal de Montréal - pour rapporter ce qui s'était produit. Il a également informé le contrôle du trafic aérien à l'Aéroport de Dorval, et a on lui a dit que ses déclarations seraient transmises aux quartiers généraux Canadiens et Américains du Commandement de la Défense aérienne nord-américaine (NORAD) de North Bay, Ontario, et Colorado Springs, Colorado, respectivement.


M. - F. Malboeuf et A. Malboeuf. Photo: Ovni-Québec


Il a été également informé par le contrôle du trafic aérien de Dorval que trois autres personnes les avaient appelés pour rapporter ce qui était vraisemblablement le même OVNI dérivant au-dessus de la gare de métro voisine de Rosemont, quelques instants après l'observation de Mme Malboeuf. La révélation que ces observations seraient communiquées au personnel de la défense avancée tend à confirmer que, contrairement aux démentis officiels répétés, des autorités militaires canadiennes en collaboration avec des agences des États-Unis sont encore activement impliquées dans la surveillance des observations d'OVNIS...


Extrait: OVNI Y. Bondarchuk, éditions de l'Homme





Direction             Direction