Rencontre rapprochée d'Edwin Fuhr


Capture vidéo: Contact


Ce cas s'est produit à Langenburg, dans la Saskatchewan, au Canada, le 1er septembre 1974. Le fermier Edwin Fuhr, 36 ans, moissonnait son blé lorsque vers 11 heures du matin, il aperçut un engin d'aspect métallique en forme de dôme à une quinzaine de mètres de lui dans des zones herbeuses. S'arrêtant pour examiner la chose, il abandonna sa moissonneuse et parvint à quelques mètres de l'objet, et, s'apercevant que celui-ci tournait et faisait tourbillonner l'herbe derrière lui, il prit peur et recula. Remontant sur sa moissonneuse, il examina les environs et se rendit compte que quatre autres de ces dômes, rangés en demi-cercle, tous identiques et tournoyants, flottaient à une trentaine de centimètres du sol.

Soudainement l'un des engins s'éleva, vite suivi par les quatre autres, et ils s'élevèrent en formation serrée. À une soixantaine de mètres du sol, ils s'arrêtèrent, chacun émettant un jet vaporeux depuis des sortes de tuyères à leur base. La vapeur descendit de près de deux mètres, suivie par un souffle de vent orienté vers le bas qui aplatit le blé en dessous. Les objets se mirent alors en ligne, planèrent une minute ou deux, puis s'élevèrent rapidement vers les nuages bas et disparurent.

Par la suite Fuhr apprit que le bétail dans un enclos proche avait paniqué et brisé son enclos au moment de l'observation. Inspectant les lieux des événements, il trouva cinq cercles d'herbe aplatie et enroulée dans le sens des aiguilles d'une montre. Il n'y avait aucune trace de chaleur ou de brûlure. D'autres cercles furent trouvés dans les environs plus tard dans le même mois.

Le Constable Rom Morier, de la Police montée canadienne, cité par le Canadian Press, déclara: «Quelque chose était là et je ne pense pas qu'il s'agissait d'une farce. Il n'y a aucun indice que quelque chose ait été transporté sur les lieux et M. Fuhr semblait authentiquement effrayé».


Références:

YouTube (Version Anglophone):




Direction             Direction