Témoignage de Florida Malboeuf


Photo: Le Petit Journal - 15 au 21 janvier 1977


Mme Florida Malboeuf, 58 ans, du 6420 de la rue Casgrain, à Montréal est profondément traumatisée. On le serait à moins. En ce jeudi du 6 janvier dernier, plutôt insomniaque, Mme Malboeuf est assise à sa fenêtre. Il est 1 heure et 30 du matin. Tout à coup que voit-elle? Une sorte de grande assiette ou plutôt de grosse huitre de 15 pieds de diamètre en train d'atterrir sur le toit d'une des maisons d'en face (plus précisément au 6399, de la rue Casgrain, angle Burelle).

Elle se frotte les yeux, se pince pour voir si elle ne rêve pas. Elle doit pourtant se rendre à l'évidence : elle voit bien ce qu'elle voit. Et ce n'est pas tout. De cet appareil gris argenté muni de phare à sa base, de cette soucoupe volante. Mme Malboeuf voit sortir deux êtres étranges de 6 pieds et 5 pouces de taille, vêtus d'un costume de couleur pâle, sans ceinture et très serré. Ces «êtres de l'espace» ne semblent pas peser plus de 25 livres chacun tant leur démarche est légère. Ils s'avancent vers le bord du toit, regardent dans la rue, puis vers le ciel. Ils réintègrent maintenant leur appareil et disparaissent comme ils sont venus. Le tout de l'atterrissage au décollage n'a pas duré une minute.

«Je ne m`intéressais pas aux soucoupes volantes», d'expliquer Mme Malboeuf. «Je n'y croyais même pas du tout. Cet évènement m'a tellement bouleversée que j'aurais de beaucoup préféré ne jamais avoir vu ça...» C'était pourtant à ce qu'on raconte, quelque chose de renversant. On comprend qu'à cette heure-là, le chien d'un voisin s’est mis à hurler, le propriétaire de la bête ne parvenant pas à la calmer. Craignant malgré tout d'avoir été victime d`un mauvais tour, Mme Malboeuf hésite à appeler la police. Elle ne s'y résoudra quelques heures plus tard lorsque son fils André 25 ans montera sur le toit de la maison qui a reçu cette drôle de visite pour y avoir la surprise de sa vie; la découverte d'un cercle de 15 pieds de diamètre de neige et de glace fondues. Mme Malboeuf a aussi appelé à Dorval où l'on admet avoir vu cette nuit-là, un objet étrange filant, de l'ouest à l'est, dans le ciel de Montréal à approximative de 800 milles à l'heure. D'ailleurs, quatre ou cinq autres personnes ont appelé à Dorval pour confirmer le phénomène.


Mme Malboeuf. Photos: André Malboeuf


Il y a aussi ces quatre ou cinq personnes qui, attendant le dernier autobus à la station de métro de Rosemont, ont vu, dans le ciel montréalais de cette nuit-là, cet objet volant fantastique se déplaçant d'ouest en est. Quant à la police, après avoir fait les constations d'usage, elle attend tout comme Dorval d'ailleurs et même l'armée canadienne, le résultat des analyses des pistes qu'effectuent présentement les experts de l'organisme canado-américain «U.F.O. Investigation» ...


Référence:

YouTube:




Direction             Direction